01 69 36 43 03Skype ou par téléphone

Diététicienne Nutritionniste

L’été, c’est la détente, les vacances, et les plaisirs qui vont avec : glaces, restaurants, barbecues, apéritifs…

Beaucoup de délicieuses tentations en vue, difficile de résister ! Mais si la solution, c’était de ne pas résister ? Ne rien s’interdire et réapprendre à écouter son corps, tout un programme !

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Non, c’est juste naturel et ça marche, vous allez comprendre pourquoi.

 

PARCE QU’AUCUN ALIMENT SPÉCIFIQUE NE FAIT GROSSIR

C’est manger régulièrement plus que ses besoins qui fait grossir, et non manger des glaces ou des saucisses. Tous les aliments font grossir s’ils sont consommés régulièrement en quantité excessive : trop de pain, trop de viande, trop de graisse, trop de fruits… c’est le trop qui fait grossir !

Comment repérer le trop ? C’est la faim qui nous renseigne, car la « faim de l’estomac » correspond à un réel besoin de calories. Le trop, c’est tout ce qui est mangé sans faim, qu’on commence à manger sans faim, ou qu’on continue à manger alors qu’on n’a plus faim.

 

PARCE QUE LE CORPS EST INTELLIGENT

Écouter son corps permet d’être plus mince ou de stabiliser son poids ! Plusieurs études sur l’alimentation intuitive le confirment, notamment la vaste étude publiée par l’INSERM en 2016 :

 https://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-recherche/ecouter-sa-faim-peut-aider-a-etre-mince

 

Écouter son corps, c’est :

-       manger quand on a faim

-       s’arrêter quand on est rassasié

-       ne pas se restreindre

-       ne pas manger en fonction de ses émotions

 

Une autre étude (L’étude de Julie T. Schaefer et Amy B. Magnuson parue dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics en 2014), montre que manger de manière intuitive améliore aussi l’estime de soi et la qualité de vie, et diminue l’anxiété et la dépression.

Reste à bien différencier la faim et l’envie : la faim se traduit par des sensations physiques au niveau de l’estomac (creux, tiraillements) et l’envie… juste par une envie dans la tête !

 

PARCE QU’AVOIR DU PLAISIR À MANGER, C’EST INDISPENSABLE

Impossible de supprimer bien longtemps les aliments « plaisir », bien au contraire : plus on se prive, plus l’envie augmente… jusqu’à l’inévitable « craquage » !

Mais comment avoir du plaisir ?

-       D’abord, manger sans culpabiliser, car la culpabilité gâche le plaisir et augmente encore l’envie de manger : plus facile à dire qu’à faire, se sentir coupable ou pas ne se décrète pas. Par contre il existe un moyen d’y arriver : après un excès, ne pas dramatiser (ce n’est ni la 1ère ni la dernière fois…), et attendre le retour de la faim pour manger, quitte à sauter, retarder ou réduire le repas suivant (pour les personnes diabétiques, il faut impérativement demander l’avis de votre médecin).  Le délai avant que la faim ne revienne est plus long après un excès, et le respecter permet d’éviter de grossir. Rassurant, non ?

-       Ensuite, DÉGUSTER : utiliser ses 5 sens et manger tranquillement en prenant conscience de ses sensations pour passer de la faim au rassasiement.

 

Bref, manger ce qui fait envie et prendre du plaisir ne veut pas dire se goinfrer avec n’importe quoi. Le vrai gourmand gère son plaisir : plus il mange, moins il a de plaisir… jusqu’à ce qu’il s’arrête, satisfait, rassasié, mais pas rempli !